Les traditions culinaires de Noël en Grèce

Les traditions culinaires de Noël en Grèce

Bien avant que le Père Noël devienne ce gros bonhomme en rouge et qu’il nous envoie tous dans les magasins acheter des sapins et des jouets par milliers, dans une course effrénée à la consommation, les fêtes de fin d’année avaient déjà une place importante dans les sociétés traditionnelles. Elles étaient en effet célébrées solennellement.

Aujourd’hui, nous essaierons d’oublier notre Noël moderne, presque identique dans le monde entier. Afin de tenter un voyage dans la gastronomie des différentes régions de la Grèce à cette saison bien particulière de l’année.

Nées des rites hérités de l’antiquité païenne, des célébrations du solstice d’hiver et, bien sûr, des festivités liées la naissance du Christ, les coutumes de Noël en Grèce se sont diversifiées. Elles se sont adaptées au climat, à l’histoire et aux ressources disponibles dans chaque région.

Il y a néanmoins des points communs. Des traditions culinaires que l’on retrouve dans tous les coins du pays. Je n’en citerai que quatre :

  • les plats à base de viande de porc
  • les gâteaux de Noël
  • le pain de Noël
  • et la fameuse « Vassilopita » du Nouvel An.

 

Une tradition culinaire de Noël en Grèce : les plats à base de porc

L’abattage du cochon en décembre a donné lieu à de grandes fêtes. En Thessalie elles s’appelaient « gournochara », la joie du cochon. Mais le cochon n’a jamais pu nous donner son point de vue ! Dans tous les cas, cette coutume hivernale a été à l’origine de plusieurs recettes de Noël en Grèce. Feuilles de chou farcies (lachanodolmadès) et tigania (viande de porc sautée, souvent avec des poivrons) en Macédoine et en Thrace. Porc au céléri et à la sauce œuf-citron à Chalkida, sur l’île d’Eubée mais aussi dans les îles de la mer Egée. « Pichti », sorte de fromage de tête à Samos et « pasto », porc salé à Siphnos. « Poutrida me kavolè », porc au chou-fleur à Kefallonia. « Giaprakia » feuilles de vigne farcies à Rhodes…

 

Les gâteux de Noël en Grèce

Les gâteaux de Noël en Grèce ont plusieurs fonctions. Ils sont bien sûr offerts aux invités. Ils régalent les enfants qui viennent chanter les « kalanda ». IIs donnent aussi une ambiance festive à la table du réveillon.

Mais ils sont également destinés à distraire les mauvais esprits. Ceux-ci vivent sous la terre. Ils sont appelés « Kallikantzaroi ». Ces affreuses créatures passent leur temps à ronger l’arbre qui soutient la terre.  En leur offrant des friandises la veille de Noël, l’arbre a le temps de se reconstituer pendant la nuit et le monde est sauvé !

Les gâteaux de Noël grecs
Mélomakarona : By The original uploader was Kalambaki2 at English Wikipedia (Transferred from en.wikipedia to Commons.) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
Diples : By ManosHacker (Own work) [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons
Kourabiédès : By weisserstier from Wien, Austria (20161113_Vanillekipferl_046) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Par ailleurs, en dehors des omniprésents kourabiédès et mélomakarona, on déguste à travers le pays :

  • les « amygdalota », friandises à l’amande dans les Cyclades et le Dodécanèse.
  • les « katadès », gâteaux sablés fourrés de fruits secs et saupoudrés de sucre glace à Samos.
  • des « diples » pâte aux œufs frite servie avec du miel et des noix concassées à Rhodes.
  • le « Kouféto » : amandes blanchies et confites à Anafi, petite île des Cyclades.

 

Le pain de Noël

D’autre part, le pain de Noël ou pain du Christ, le « Chistopsomo » ou « Christokouloura », est réalisé et dégusté la veille de la fête. Parfois contenant une fève, il est toujours décoré avec des boudins de pâte et des fruits secs et  d’une noix entière au centre. Pétri toujours au levain maison, il peut être nature ou enrichi de sésame, de cannelle et de clou de girofle, comme en Crète, de miel et d’anis, comme à Siphnos. A Mykonos ou à Paros, on confectionne un pain supplémentaire, destiné aux animaux de la maison. Car en effet, tout le monde a droit à la fête !

Christopsomo, le pain de Noël en Grèce
By Jason Hollinger (Christopsomo – Greek Christmas Bread) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Pas de fêtes de fin d’année en Grèce sans une Vassilopita

Dans la même tradition s’inscrit la « Vassilopita ». C’est un gâteau, mais parfois aussi une pitta salée à la viande, en Macédoine par exemple, découpée solennellement par le chef de la famille la veille du nouvel an. La fève, assurant chance et bonheur pendant toute l’année, est fébrilement recherchée par les enfants (mais pas seulement). On n’oublie jamais de tracer trois fois au couteau le signe de la croix sur la pitta. Et de découper des parts pour le Christ, la Vierge, le père Noël ou plutôt Saint-Basile pour les grecs et une part pour les pauvres.

Et si vous voulez connaître la recette de la Vassilopita, c’est par ici !

 

Petites superstitions et autres traditions de Noël en Grèce

De Noël à l’Epiphanie, en passant par le nouvel an, les traditions restent heureusement souvent intactes, suivies scrupuleusement même par les plus jeunes.

Traditions de noêl en grèce : la grenade

Alors, il ne faut surtout pas oublier d’entrer du pied droit chez les amis qui vous auront invités le jour de l’an. Le « podariko », c’est le nom de la coutume, est en effet très important car le bon déroulement de l’année en dépend !

Enfin, si on vous donne une grenade à casser, n’ayez pas peur de salir le sol. Plus il y a des graines répandues par terre et plus la prospérité de vos hôtes est assurée !

Joyeuses fêtes !

Vous aimez la cuisine grecque ?

Livre de cuisine grecque - livre de recettes grecques
© Vivre Athènes

Si vous aimez la cuisine grecque, vous allez adorer le livre “La cuisine grecque d’Evi”. En parcourant les pages de ce livre, vous serez avec Evi dans sa cuisine et vous verrez toutes les recettes qu’elle prépare pour sa famille et ses amis au quotidien ou pour les jours de fête.

Il n’y a dans ce livre que des recettes réalisées par Evi des centaines de fois. Que nous avons nous-mêmes réalisées à plusieurs reprises. Et sans être des pros en cuisine, on n’en a jamais raté une seule. Tout est simple et expliqué pas à pas.

En plus, ce livre est parfaitement adapté que vous habitiez en Grèce ou non. Pour chaque recette, Evi vous dit comment remplacer les ingrédients grecs par des ingrédients que vous trouverez simplement en supermarché.

*****

Merci à Evi Siougari-Parmantier d’avoir écrit ce très bel article !

 

Laisser un commentaire