Eubée : une grande île sauvage

eubee-montochi-grece
Mont Ochi - Ile d'Eubée © Sophie B.

L’ile d’ Eubée (Evia en Grec) est relativement peu touristique (à l’exception de quelques clubs de vacances vers Erétria). Pourtant, c’est une île facilement accessible depuis Athènes et qui offre une belle diversité de paysages avec des jolis points de vue. Elle séduira les amoureux de la nature car elle reste sauvage côté montagne comme côté mer. En revanche, ne vous attendez pas à retrouver le charme des villages blancs des Cyclades. Ici, l’architecture est plus disparate, moins léchée, mais peut être aussi plus authentique.

Le nord d’ Eubée

Le nord de l’île d’ Eubée est boisé et rural. Les paysages sont très verts, on est loin de l’image des îles grecques aux paysages arides. On se croirait d’ailleurs plutôt en Grèce continentale.

A environ 90km au nord de Halkida, se trouve le village de Limni. Petit, calme et serein,il a gardé un cachet “à l’ancienne” et constitue une pause agréable. La route de la corniche mène ensuite, 30 kilomètres plus au nord, à la station thermale de Loutra Edipsou, réputée pour ses eaux thérapeutiques aux vapeurs de soufre (dont les bienfaits étaient loués par Aristote). Face à l’hôtel Thermae Sylla Spa, se trouve une plage où se déversent des eaux chaudes provenant de sources naturelles, formant des petits “jacuzzis” dans la roche. A une vingtaine de kilomètres de là, dans un cadre naturel sublime, entre plage de sable fin et pinèdes, se situe le Club Med de Gregolimano.

A environ ½ heure de Limni, se trouve le charmant village de Prokopi connu pour les reliques de Saint Jean-le-Russe rapportées par des religieux. Endroit idéal pour une pause avant de poursuivre votre séjour vers le nord de l’île.

eubée centre et nord
© Laure M.

Le centre d’ Eubée

Le centre de l’île d’ Eubée est peut-être la partie de l’île qui présente le moins d’intérêt. Halkida concentre une grande partie de l’activité marchande de l’île. Peu de choses invitent à s’y attarder.

En allant sur la côté est, vous trouverez des paysages de montagne et des forêts. Rien de spectaculaire mais l’atmosphère est calme et reposante, avec, à certains endroits, une impression de bout du monde. Le village de Steni constitue le point de départ de randonnées, notamment sur le Mont Dirfis. Les efforts pour atteindre le sommet (2h30 de marche) sont récompensés par un joli panorama à l’arrivée.    

Sur la côte Est, ne manquez surtout pas la magnifique plage de Chiliadou. Entre végétation luxuriante, galets et eaux turquoises, cette plage est splendide. Mais attention, la descente dans la mer est brutale et il peut y avoir de fortes vagues. Vous trouverez plusieurs restaurants en bord de mer.

Le sud d’ Eubée

Le sud d’ Eubée est sauvage et montagneux. Le mont Ochi qui culmine à presque 1400m occupe la presque totalité du bout de cette île. A l’Est, la montagne plonge littéralement dans la mer Egée, et seule une route acrobatique longe cette côte au paysage grandiose. A l’Ouest, en revanche, la côte est plus protégée et vient héberger les ports de Karystos et Marmari. Ces villages isolés sont les points de départ idéaux de randonnées sur le mont Ochi (lien) ou vers les plages préservées de la baie de Karystos.

Mont ochi-karystos-eubée
Mont Ochi et Karystos
© Sophie B

Eubée en pratique

Comment se rendre à Eubée ?

On peut accéder à l’île d’Eubée soit en bateau, soit en voiture via un pont.

  • Il existe une liaison depuis le port de Rafina qui conduit à Marmari. Le port de Rafina est très pratique, car peu emprunté comparé à celui du Pirée. La traversée dure moins d’une heure, sur une mer généralement peu agitée. A Marmari vous trouverez facilement à vous restaurer ou à vous loger à moindre frais. 
  • Une autre façon de se rendre à Eubée et de prendre le Ferry à Agia Marina. Cette traversée permet de rejoindre le port de Nea Styra en 45minutes. Il n’est pas cependant possible de réserver votre billet en ligne. Il suffit d’acheter le billet directement sur place au kiosque.
  • Vous pouvez aussi rejoindre l’île par la route, en empruntant le pont de Halkida qui relie Eubée au continent.

Comment se déplacer sur l’île d’Eubée ?

Nous vous recommandons vivement d’avoir un véhicule pour votre séjour à Eubée. En effet, l’île est vaste, les distances sont importantes et le réseau de transports en commun n’est que peu développé. Les routes sont en bon état mais étroites et sinueuses. Vous trouverez sans difficulté des stations-essence un peu partout sur l’île. Si vous voulez louer une voiture, nous vous conseillons de passer par le site RentalCars qui permet de comparer les prix des loueurs.

Où loger à Eubée ?



Booking.com


De notre coté, nous préférons le Sud de l’île. Nous résidons toujours à Karistos dans un ancien vignoble.

Voici quelques hébergements sympathiques :

  • Bénéficiant d’un emplacement en hauteur, à seulement quelques mètres de la plage de Pili, le Xenia Residence propose de spacieux studios et appartements à la décoration moderne avec une vue panoramique époustouflante. Excellent petit-déjeuner.
  • Entourée de jardins, d’oliviers, de vignes et de vergers, le Vateri offre une vue sur le golfe de l’Eubée. Cet établissement propose de participer aux activités agricoles sur place. Cette résidence en pierre bénéficie d’une piscine extérieure et d’un court de tennis. Un cadre incroyable qui ravira les amateurs de slow-tourisme.
  • Niché en haut d’une colline et entouré d’arbres centenaires, l’Eleonas hotel est situé à quelques minutes de marche de la mer, sur un terrain de 35 hectares.
  • Autre hôtel dans le centre, au cœur de la montagne, l’hôtel Basiliki, dans le calme village de Steni. Chambres spacieuses, propres. Le personnel est accueillant et le petit déjeuner fait maison est excellent !

Pour trouver d’autres logements, nous vous recommandons de vous rendre sur Booking, où vous trouverez de nombreux logements. En revanche, si vous êtes à la recherche d’une villa, vous trouverez une belle sélection sur Homelidays ainsi que sur AirBnB.

Sophie B.

2 Commentaire
Laisser un commentaire