La place Syntagma, le cœur de l’Athènes moderne

Vue générale de la place Syntagma à Athènes
© Laure M.

La place Syntagma est l’une des places emblématiques d’Athènes. Elle est au cœur de la ville : point de passage pour les touristes, centre de la vie politique et sociale, lieu de rendez-vous des athéniens et siège des manifestations populaires.

La place tient son nom de la constitution (syntagma en grec) que le roi Othon a été contraint d’accorder en 1843 à la suite d’un soulèvement populaire et militaire.

 

Un petit musée dans la station de métro Syntagma

On peut rejoindre la place Syntagma à pied à partir de la plupart de sites touristiques, notamment depuis les quartiers de Plaka et de l’Acropole.

Vous pouvez aussi y accéder en métro. En effet, nœud des transports athéniens, Syntagma est desservie par les lignes 2 et 3. Le tramway reliant le centre à la banlieue sud et le bord de mer fait aussi un arrêt ici.

A l’intérieur même de la station de métro, jetez un œil aux différentes vitrines où sont exposées de façon permanente des antiquités trouvées pendant la construction du réseau de métro : aqueducs, colonnes de marbre, amphores. Il y a également un mur entier qui abrite des pierres tombales. L’une d’elles contient un squelette (visible) datant du IVème siècle avant JC.

La Place Syntagma : un lieu central

Si vous arrivez en métro, empruntez la sortie « Syntagma Square ». Elle débouche sur la vaste place au centre de laquelle jaillit une fontaine de marbre. Des bancs aménagés sur le côté permettent d’observer le va-et-vient incessant. A toute heure de la journée, la place bourdonne d’animation.

Vous entendrez les vendeurs de billets de loterie vous proposer de gagner le « tzak pot », c’est-à-dire le « jackpot » (la lettre « J » n’existant pas dans l’alphabet grec). Observez par ailleurs le petit chariot jaune à la sortie du métro. Il déborde de koulouris, ces anneaux de pain parsemés de graines de sésame, le snack grec par excellence (50 centimes/pièce).

Dans l’axe de la fontaine, à l’ouest de la place, part la rue Ermou. Cette artère piétonne et commerçante relie Syntagma à la place Monastiraki. Au nord, se situent trois grands hôtels : l’Athens Plaza, le King George et l’Hôtel Grande-Bretagne, le plus prestigieux d’Athènes. A l’est : le Parlement et le Jardin national.

La Place Syntagma est un lieu central et animé. Vous trouverez dans les alentours de nombreux cafés pour faire une halte ainsi que plusieurs magasins pour faire du shopping et acheter des souvenirs.

Enfin, information pratique : à l’angle de la place Syntagma et de la rue Mitropoleos vous trouverez un grand bureau de poste. Il est ouvert du lundi au vendredi de 7h30 à 20h30, le samedi de 7h30 à 14h30 et le dimanche de 9h à 13h30.

© Laure M.

Sur la place Syntagma : le Parlement

Le monument principal de la place Syntagma est l’ancien Palais royal. Il a été construit pour le premier roi de Grèce, Othon, et sa femme Amalia. Cet édifice est devenu depuis 1935 le siège du Parlement. C’est désormais dans cette grande bâtisse saumon au sommet de laquelle flotte le drapeau grec que se prennent les décisions politiques importantes. Par conséquent, la place Syntagma représente le siège du pouvoir. Elle est, de ce fait, l’épicentre des manifestations et des rassemblements politiques.

La place Syntagma avec le Parlement grec
© Laure M.

La relève de la garde : une chorégraphie millimétrée

Au bas du Parlement se trouve la tombe du Soldat Inconnu, gardée par les Evzones, ces soldats dont les uniformes sont composés d’une jupe à 400 plis et de chaussures à pompons.

La relève de la garde, procession lente et cadencée, attire généralement de nombreux touristes. Elle a lieu toutes les heures, de jour comme de nuit, à l’heure pile. Et, le dimanche, à 11 heures, un peloton plus important descend l’avenue Vassilis Sofias au son d’une fanfare. Ne manquez pas d’admirer cette intrigante chorégraphie.

Un conseil : allez-y aussi le soir, après un dîner dans Plaka. Il y a en effet beaucoup moins de touristes qu’en journée et l’ambiance nocturne donne à ce ballet synchronisé un aspect quelque peu surréaliste.

Laure M.

 

 

Laisser un commentaire