Les spécialités de Sifnos. Goûtez aux saveurs des Cyclades !

Les spécialités de Sifnos en Grèce

Moins grande que Naxos, moins impressionnante que Santorin, moins cosmopolite que Mykonos, moins touristique que Paros, moins connue que Milos, Sifnos n’est pas une île « tape à l’oeil ». Et bien, justement ! A Sifnos, beaucoup plus que sur ses « stars » de voisines, on trouve le vrai esprit des Cyclades. De ces îles qui, avant d’être des photos de carte-postales, étaient des lieux où la vie était dure, la terre rare et caillouteuse et l’eau souvent saumâtre. Des lieux à la fois coupés et reliés au monde à cause et grâce à la mer. Du coup, les gens se nourrissaient de ce que leur terre offrait : amandes, câpres, raisin, légumes secs, fromage, un peu de viande dans les grandes occasions. Et de ce que la mer apportait : du poisson, de la richesse par le commerce, les conquérants, les pirates et des goûts venant d’ailleurs. Voici un petit tour d’horizon des spécialités de Sifnos.

Mais comment goûter aux richesses locales de Sifnos ?

Il y a bien sûr de très bonnes tavernes et restaurants à Sifnos. A Apollonia, la capitale. Mais aussi à Kastro ou encore à Artemonas. L’île regorge de bonnes adresses pour se restaurer.

Mais, voici un tuyau pour découvrir les saveurs authentiques et spécialités locales de Sifnos, loin des standards touristiques : les panigiria (fêtes patronales). Sifnos compte en effet plus de 360 églises, chapelles et monastères. Pour une grande partie ces lieux sont privés ou « adoptés » par une famille, qui s’occupe de restaurer et entretenir la chapelle mais aussi l’icône qu’elle abrite.

Les spécialités de Sifnos en Grèce

A l’occasion de la fête du Saint, cette famille organise la fête locale, prépare le repas et régale les visiteurs. Elle invite aussi des musiciens qui jouent la musique traditionnelle de l’île, dansent et font danser l’assemblée. Et tout le monde peut y assister.

Voici donc quelques uns des panigiria les plus célèbres de Sifnos : Prophitis Hélias, o Apsilos (le Haut) le 19 juillet. Panagia Chrissopigi, la sainte patronne de l’île, à l’ascension (fête mobile). Panagia « to tosso nero » (Vierge la Tant d’eau) le 14 août et plein d’autres Panagia un peu partout sur l’île. Eglises de la Croix à Faros et à Choni, le 13 septembre.

Bien sûr, des panigiria il y en a toute l’année. Alors, il faut se renseigner aux villages sur les fêtes du moment. Attention, le panigiri a toujours lieu le soir, la veille de la fête du saint !

Les spécialités de Sifnos

Lors des panigiria, vous goûterez les spécialités locales :

  • la kaparosalata, salade faite avec des câpres séchées, cuites avec des oignons, du vin et du vinaigre,
  • les revithokeftedes, boulettes frites de pois chiches aux herbes,
  • les beignets de morue en période de jeûne
  • et , bien sûr, la fameuse révithada, la soupe de pois chiches.
  • Si vous vous trouvez à Sifnos au moment de Pâques (mais maintenant on en trouve toute l’année), vous aurez droit au mastelo, viande de chevreau ou d’agneau arrosé de vin et assaisonné d’aneth, posée sur un treillis en branches de vigne et cuit très lentement dans un plat en terre cuite couvert et à la mélopita, le cheese-cake local.

Sifnos, l’île des céramistes

Une autre des spécialités de Sifnos est la céramique. Terre argileuse, eau, soleil. Voici donc les trois ingrédients si simples avec lesquels les artisans de Sifnos produisent des merveilles. Comme les « tsoukalia », ces pots couverts destinés à la cuisson, ou les « flaroi » souches de cheminée en terre cuite. Mais aussi de nombreux objets utilitaires et décoratifs.

Le monastère et la plage de Chryssopigi à Sifnos
© Laure M.

Seize ateliers d’artisans céramistes fonctionnent toujours sur l’île. Mais loin des Cyclades, près d’Athènes, à Maroussi, dans le petit quartier appelé Sifnéïka, se sont installés les descendants des potiers de l’île de Sifnos. Et en exportant leur savoir-faire, ils ont fait de Maroussi le quartier athénien des céramistes. Sans avoir à prendre le bateau, tous les ans, au festival de poterie qui a lieu au mois de juin à Maroussi, vous pouvez prendre un goût de cet art et déguster à la traditionnelle « revithada », le plat le plus typique de Sifnos.

La revithada de Sifnos, le plat emblématique de l’île

Justement, venons-y à la revithada, la plus connue des spécialités de Sifnos !

Pour faire la révithada, il faut donc des pois chiches, que l’on fait tremper pendant une nuit dans l’eau, pas n’importe laquelle. L’eau de pluie que les habitants stockaient dans leurs citernes. Mais il faut surtout la poterie traditionnelle, la « skepastaria », pot haut et large en terre brute, couvert. Les pois chiches sont mis dans le pot avec de l’eau, de l’huile d’olive, des oignons et une feuille de laurier, le couvercle est fermé avec un boudin de pâte et le tout mijote pendant 5-6 heures dans le four à pain, en douceur. Servi avec un peu de jus de citron, accompagné en toute simplicité d’olives et de pain de campagne, c’est un vrai bonheur.

Les spécialités de Sifnos en Grèce

Enfin, ne partez pas de Sifnos avant de goûter aux fameux amygdalota, les petites pâtes d’amandes locales.

Et pour avoir un aperçu en concentré de toutes ces saveurs, début septembre, sur la place d’Artémonas, au festival « Nikolaos Tsélémendès » on peut goûter à toutes les spécialités de l’île. Alors, mettez ça au programme de l’année prochaine pour un dernier petit week-end estival…

*****

Merci à Evi Siougari-Parmantier de partager avec nous son amour des îles grecques. Evi et Marc, son mari, ont un gîte au cœur d’une oliveraie bio dans le Péloponnèse. Un paradis pour tous ceux qui veulent passer des vacances nature en Grèce. Et pour en savoir plus, c’est par ici.

Laisser un commentaire