Visiter Athènes et découvrir l’agora romaine

Visiter Athènes : l'agora romaine
© Laure M.

Si vous flânez dans le quartier de Monastiraki ou dans les ruelles de Plaka, vous passerez très certainement devant l’agora romaine aussi appelée forum (attention à ne pas confondre avec l’agora antique, située à proximité).

Grand quadrilatère de 111 mètres de long par 98 mètres de large, l’agora romaine a servi à abriter les activités commerciales de la cité lorsque l’agora antique s’est révélée trop petite pour le commerce. Elle a été construite au 1er siècle avant J.-C.

On pénètre dans l’agora romaine par l’imposante porte d’Athéna Archegetis, grande structure composée de quatre colonnes qui ressemble à la façade d’un temple et se trouve sur le bord ouest du site archéologique. Cette porte est bien conservée.

Comme l’agora antique, tout le site était, à l’époque romaine, couvert de maisons et de commerces. Il faut aujourd’hui un peu (pour ne pas dire beaucoup) d’imagination pour se le figurer.

 

La Tour des Vents

Le bâtiment le plus célèbre de l’agora romaine est incontestablement la tour des Vents. Cette tour de marbre à huit côtés a été bâtie au 1er siècle avant J.-C. par l’astronome Andronikos. Elle combinait une horloge à eau, un cadran solaire et une girouette (jadis en forme de Triton et posée au sommet, elle a malheureusement disparu depuis longtemps).

Le haut de la tour est orné d’une frise qui représente les huit directions du vent symbolisées par des personnages ailés. Observez-bien, vous verrez par exemple que le vent du nord-est est représenté par un homme barbu tenant un bouclier rempli de grêlons alors que le vent doux est symbolisé par un angelot répandant dans l’air les fleurs de son manteau.

Le bâtiment a été récemment rénové et il est superbe. Néanmoins, vous pouvez vous contenter de l’admirer de l’extérieur. L’intérieur n’a en effet que peu d’intérêt (il subsiste vaguement quelques traces de peinture, si estompées que l’on a bien du mal à les voir).

Visiter Athènes : la tour des vents et l'agora romaine
La tour des Vents
© Laure M.

 

La Mosquée de Fethiye Djami, l’un des rares vestiges ottomans d’Athènes

La mosquée de Fethiye Djami se trouve dans l’agora romaine, sur le côté nord. Elle a été construite sur les ruines d’une basilique paléochrétienne, convertie en mosquée en 1458 pour célébrer la visite à Athènes du sultan Mehmet le Conquérant. Pendant l’occupation vénitienne, la mosquée a été convertie en une église catholique. Après la guerre d’indépendance de 1821, elle a été utilisée comme école pour une organisation d’intellectuels. Plus récemment, la mosquée a été utilisée comme lieu de stockage des antiquités trouvées sur le site de l’Agora.

La mosquée était fermée au public depuis 1963. Elle a réouvert ses portes au public au mois d’août 2017 après avoir été entièrement rénovée. L’intérieur est extrêmement sobre voire dénudé. La mosquée accueille de temps à autre des expositions temporaires.

Visiter Athènes : l'agora romaine et la mosquée de fethyie
La mosquée de Fethiye Djami
© Laure M.

 

L’Agora romaine en pratique

Vous trouverez toutes les informations pratiques (adresse, horaires, tarifs) en bas de cet article.

Les billets s’achètent à l’extérieur du site archéologique. Dans le bâtiment jaune situé au numéro 6 de la rue Epaminonda.

Si vous n’avez que peu de temps et/ou un petit budget, sachez que l’on voit très bien le site au travers des grilles. L’intérieur n’est guère plus impressionnant. Vous pouvez donc faire le tour et admirer, de l’extérieur, l’agora romaine, la tour des Vents et la mosquée de Fethiye Djami. Cela permet de mesurer l’ampleur du site et d’imaginer sa richesse passée.

Si vous visitez l’agora romaine en été, sachez qu’il y fait très chaud et qu’il n’y a pas d’ombre. Pensez donc à vous équiper d’un chapeau et d’une crème solaire. Et prévoyez de l’eau.

 

Le bon plan ?

Vous souhaitez visiter plusieurs sites antiques lors de votre séjour à Athènes ? Commencez alors par la visite de l’agora romaine et achetez un billet groupé (30€). Celui-ci est valable cinq jours et permet de visiter l’Agora romaine bien sûr, mais également l’Acropole, le site et le musée du Keramikos, le site archéologique de Lykeion, la Bibliothèque d’Hadrien, l’Olympiéion (aussi appelé temple de Zeus) et l’Agora antique ainsi que son musée.

Le gros avantage est que vous aurez nettement moins d’attente aux caisses de l’Agora qu’à celles de l’Acropole. Et vous pourrez ainsi pénétrer ensuite sur le site de l’Acropole en évitant les files d’attente.

 

Laure M. 

Laisser un commentaire