Que faire à Thessalonique ? Notre top 10

que faire a thessalonique
La statue d'Alexandre le Grand à Thessalonique © Laure M.

Située à 400 km au Nord d’Athènes, Thessalonique est la deuxième ville de Grèce. Elle compte 325.000 habitants. C’est une ville jeune (il y a de nombreux étudiants), vivante et dynamique.

Avec ses nombreux monuments antiques, ses divers musées, ses vieilles églises classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, sa pléthore de bars branchés et sa gastronomie réputée, Thessalonique est une destination de choix pour une escapade de quelques jours.

Si vous vous demandez que faire à Thessalonique, voici notre sélection.

1 – Monter en haut de la Tour blanche

Grâce à sa position privilégiée sur le front de mer, la Tour Blanche est le symbole de la ville et le monument le plus célèbre de Thessalonique.

Au fil du temps, cette tour a servi de fortification, mais aussi de prison et de chambre de torture ce qui lui valut le surnom de «tour ensanglantée» ou «tour rouge » pendant la période ottomane.
Lorsque Thessalonique est devenue partie intégrante du nouvel État grec en 1912, la tour a été blanchie à la chaux pour laver les malheurs du passé et a reçu son nouveau nom, la Tour blanche.

Nous vous conseillons de grimper en haut de cette tour car du sommet on bénéficie d’une vue à 360 degrés sur la ville et la baie.

À l’intérieur, vous trouverez un musée consacré à l’histoire de Thessalonique et de la tour.

que faire a thessalonique
La Tour Blanche à Thessalonique
© Laure M.

2 – Se promener en bord de mer

Le front de mer de Thessalonique est un must. Il est très agréable de s’y balader, notamment entre la Tour Blanche et le Makedonia Palace. Les quais sont animés : vélos, carrousels, artistes de rue, espaces verts…

Ne manquez pas l’imposante statue d’Alexandre le Grand, située en bord de mer, le long de la promenade, non loin de la Tour Blanche ainsi que la structure des parapluies de l’Artiste George Zongolopoulos.

Que faire à Thessalonique ? Notre top 10
© Elodie H.

Et n’hésitez pas à marcher également un peu plus au nord de la Tour Blanche, jusqu’à l’ancien port réhabilité.

que faire a thessalonique
L’ancien port réhabilité
© Laure M.

3 – Flâner dans le quartier d’Ano Poli

Ano Poli (qui signifie littéralement « ville haute » en grec) est l’un des rares quartiers à avoir été épargné par le grand incendie de 1917 qui a ravagé Thessalonique.

Ce quartier est situé au nord de l’Eglise d’Agios Dimitrios, sur le point culminant de la ville. Ici, le temps semble s’être arrêté. On profite d’une atmosphère paisible et pittoresque loin du rythme urbain du centre-ville : ruelles escarpées, nombreuses églises byzantines, maisons à colombages.

C’est à Ano Poli que se trouve la forteresse principale de la ville (Eptapyrgion), offrant des vues panoramiques sur la ville.

que faire a thessalonique
© Laure M.

4 – Admirer les Églises de Thessalonique

Thessalonique est la ville grecque qui abrite le plus d’églises byzantines. Vous serez étonnés par l’emplacement de ces Églises qui semble parfois quelque peu incongru, au milieu d’immeubles modernes et de rues passantes. C’est l’une des caractéristiques de Thessalonique : la cohabitation harmonieuse de l’ancien et du moderne.

Parmi les églises qui méritent d’être vues, mentionnons :

  • L’église d’Agios Dimitrios à voir absolument. Elle a eu une histoire mouvementée : construite au 4ème siècle après J.-C. et rénovées à plusieurs reprises en raison d’incendies, elle a été détruite une nouvelle fois lors du grand incendie de 1917 puis reconstruite dans les années 1940, en utilisant cette fois des pierres tombales du cimetière juif. Cette église a été reconsacrée en 1949. Certaines des découvertes issues des fouilles sont exposées dans la crypte.
  • Agia Sofia (Sainte Sophie) : cette église est l’une des plus anciennes églises de Grèce. Elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle a été construite au 8ème siècle et son édifice a été nettement inspiré par l’impressionnante Sainte Sophie d’Istanbul (ou Constantinople comme disent les Grecs). Agia Sofia de Théssalonique est imposante ornée de peintures murales et de mosaïques datant du 11ème siècle.
  • L’Église d’Osios David : elle aussi inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, cette église présente de belles mosaïques et fresques. L’édifice a été transformé en mosquée au XVIe siècle, avant d’être réintégré en église orthodoxe grecque en 1921. La base du minaret est toujours visible aujourd’hui.
  • L’Église de Saint Nicolas Orfanos
  • Le Monastère de Vlatadon : ce monastère byzantin du XIVe siècle situé à Ano Poli est l’un des plus anciens et des plus importants monuments byzantins de Thessalonique. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
que faire a thessalonique
© Laure M.

5 – Dîner ou boire un verre dans le quartier de Ladadika

Situé près du port, Ladadika est un quartier animé, haut lieu de la vie nocturne de Thessalonique. Il attire chaque nuit de nombreux habitants, étudiants et touristes. Des bâtiments colorés entourent les bars, tavernes traditionnelles et discothèques dans un mélange très réussi d’ancien et de nouveau.

Le lieu a été baptisé « ladalika » car pendant l’occupation ottomane les magasins de pétrole (« ladi » en grec) étaient nombreux dans ce quartier.

que faire a thessalonique
© Laure M.

6 – Visiter les musées de Thessalonique

Parmi les nombreuses choses à faire à Thessalonique, visiter les musées est un incontournable.  Trois musées sont, selon nous, à ne manquer sous aucun prétexte :

  • Le musée archéologique de Thessalonique où sont exposées des découvertes de la région de Macédoine qui représentent la culture macédonienne des années préhistoriques jusqu’à l’antiquité. Il abrite plusieurs pièces exceptionnelles.
  • Le musée de la culture byzantine : ouvert en 1994, il est sans aucun doute l’un des musées les plus intéressants de Thessalonique. Installé dans un complexe moderne, ce musée permet de mieux comprendre l’Empire byzantin et de se représenter la vie quotidienne à cette époque.
  • Le musée juif de Thessalonique : créé afin de représenter l’important héritage juif de la ville. Ce musée se trouve dans un bel hôtel particulier du centre-ville. À la suite de l’expulsion de la population juive d’Espagne en 1492, une partie importante de la population juive sépharade espagnole s’est réfugiée à Thessalonique. Bien plus tard, au cours de la seconde guerre mondiale, la communauté juive de Thessalonique a été presque totalement anéantie. Un épisode douloureux de l’Histoire qui a marqué la mémoire collective de la ville.

Mentionnons aussi :

  • Le musée des Jeux olympiques : un musée unique en son genre en Grèce. Il présente l’histoire et le patrimoine du sport.
  • Le Musée macédonien d’art contemporain qui abrite environ 2.000 œuvres d’art d’artistes grecs et étrangers
  • Le musée de la photographie situé dans un ancien entrepôt du port

7 – Voir le Bey Hamam

Pendant la période de l’occupation turque, de nombreux bains turcs ont été construits à Thessalonique.

Construit par Murat II en 1444 après l’invasion ottomane, le Bey Hamam (qui signifie «bains du paradis»), est le plus grand hammam jamais construit sur le territoire grec, avec une décoration riche, de nombreuses salles et de belles peintures.

Le Bay Hamam offre un aperçu du patrimoine ottoman, les bains faisant partie intégrante de la vie quotidienne de l’époque.

Malheureusement, le site n’est ouvert que sur demande. Tel : +302313310400

8 – Admirer l’imposante rotonde romaine

Ici encore, le présent et le passé cohabitent harmonieusement. A deux pas de la très passante Via Egnatia, vous pourrez voir l’Arc, la Rotonde et le Palais de Galère. Ces trois monuments romains datent du IVeme siècle, du temps du règne de l’Empereur Galère.

La Rotonde de Galère est une structure imposante de 30 mètres de hauteur qui devait à l’origine accueillir la dépouille de Galère (celui ci fut finalement inhumé en Serbie). Au cours de l’histoire, la rotonde est ensuite devenue la première église de Thessalonique avant d’être transformée en mosquée.

que faire a thessalonique
© Laure M.

9 – Découvrir le ventre de Thessalonique au marché Kapani

Situé en plein centre-ville, le marché Kapani (ouvert le matin jusqu’à 15:00) est un lieu animé et populaire. On trouve sur les étals poissons et fruits de mer, toutes sortes de viandes, olives, fruits et légumes.

En face, dans le passage Modiano, vous trouverez de nombreuses tavernes.

que faire a thessalonique
© Laure M.

10 – Partir à la découverte des environs de Thessalonique

S’il y a beaucoup de choses à faire à Thessalonique même, il y a aussi plusieurs sites dignes d’intérêt dans la région.

  • Le principal est bien sûr Vergina, un lieu très impressionnant à ne manquer sous aucun prétexte (à 70km à l’Ouest de Thessalonique), où se trouvent les majestueux tombeaux du père et du fils d’Alexandre le Grand. Vous pouvez aller à Vergina en louant une voiture depuis Thessalonique ou dans le cadre d’une excursion organisée à la journée.
  • Mentionnons aussi Pella, l’ancienne capitale d’Alexandre le Grand. Le site est beaucoup moins majestueux que Vergina mais intéressera les passionnés d’histoire.
  • Vous pouvez également vous détendre en bord de mer. Les plages à proximité de Thessalonique sont en effet réputées pour être parmi les plus belles plages de Grèce continentale. A Chalkidiki notamment (à environ 70 km de Thessalonique). Là encore, vous pouvez choisir de louer une voiture. Ou opter pour une excursion à la journée avec un départ depuis Thessalonique et une croisière dans les eaux bleues azur avec des arrêts sur des plages de sable doré.
  • Enfin, vous pouvez opter pour une excursion organisée à la journée pour découvrir le fabuleux site des Météores !

*****

Nous vous souhaitons un excellent séjour à Thessalonique.

Pour en savoir plus sur Thessalonique, consultez également nos articles :

Enfin, si vous cherchez un hôtel ou appartement à Thessalonique, nous vous conseillons de vous rendre sur le site Booking et/ou le site Airbnb pour faire votre choix.

Laure M.

2 Commentaire
Laisser un commentaire