Escapade au Canal de Corinthe

© Hervé T.

Voici une escapade d’une journée proposée par un de nos lecteurs. Il s’agit de la découverte du canal de Corinthe de manière originale.

Cette escapade nécessite néanmoins la location d’une voiture pour la journée. Vous pouvez aussi coupler la découverte du canal de Corinthe avec une découverte d’Acrocorinthe, du lac de Vouliagmeni-Loutraki et même du Nord du Péloponèse comme Nauplie, Mycène ou Epidaure. Dans ce cas, vous trouverez sur GetYourGuide des excursions à la journée ou sur deux jours depuis Athènes, en formule tout compris.

 

Le canal de Corinthe : un peu d’histoire

Le canal de Corinthe permet de passer directement du golfe saronique au golfe de Corinthe, évitant ainsi le contour du Peloponèse de plus de 400km.

Dès le 7ème siècle avant J.C., un système de chemin de bois ingénieux permettait de faire glisser les navires d’un golfe à l’autre. Plus tard, sous le règne de Néron en 67, des travaux furent commencés pour creuser le canal. Mais le projet fut abandonné à sa mort faute de financement.

Il faut attendre le 19ème siècle pour que l’idée refasse surface. La création du canal de Suez décide le gouvernement grec. Ce dernier confie le projet à la Société internationale du canal maritime de Corinthe fondée par István Türr et le banquier français Jacques de Reinach . Les travaux commencent en 1882 mais ils prendront beaucoup plus de temps que prévu, causant la banqueroute des investisseurs initiaux. C’est finalement une société grecque, dirigée par Andréas Syngrós, qui achèvera l’ouvrage et le canal sera inauguré en 1894.

 

Hervé nous fait découvrir le canal de Corinthe depuis l’embouchure de Isthmia

pont-isthmia-canal-de-corinthe
Pont à l’embouchure du Canal de Corinthe, Isthmia © Hervé T.

Voici les conseils d’Hervé :

« L’objectif était de montrer à mes amis le célèbre canal de Corinthe, mais de l’aborder d’une manière différente que par le traditionnel arrêt sur le parking un peu « moche » à la sortie du pont qui le traverse.

Donc départ en voiture d’Athènes, direction la tranquille petite station balnéaire d’Isthmia, située à l’embouchure du canal, côté golfe Saronique. Cela prend environ une heure par l’autoroute.

Une fois sur place, il ne faut pas manquer de franchir à pied le pont submersible qui relie les deux rives du canal. Ce pont, très original dans sa conception, s’enfonce dans l’eau pour permettre le passage des navires. C’est assez impressionnant de voir ce morceau de route se faire engloutir dans les profondeurs de l’eau turquoise du canal ! A pied, on peut s’arrêter au milieu du pont pour profiter de la perspective exceptionnelle du canal sur toute sa longueur, vue pour une fois au niveau de l’eau et non pas depuis quatre vingt mètres de hauteur, ça change pas mal les choses.

A noter : le même pont existe à l’autre extrémité, à l’embouchure du golfe de Corinthe. « 

 

Croisière dans le canal de Corinthe

« Des quais d’Isthmia, partent des mini-croisière quotidiennes (du moins en saison touristique, il peut même y en avoir plusieurs dans la journée), qui durent une heure aller et retour et qui permettent de naviguer sur toute la longueur des six kilomètres du canal. Effet garanti ! On se sent tout petit au fond du sillon bleu et l’on reste forcément sidéré par la hauteur des falaises et le travail accompli. C’est le genre d’expérience qui impressionne. »

canal de corinthe grece visite
Croisière dans le Canal de Corinthe © Hervé T.

Attention, les horaires sont variables en fonction de la fréquentation et il n’y a pas de guichet pour se renseigner sur place. Il faut obligatoirement aller sur leur page Facebook « C.A.T. ARGO« , et leur laisser un message pour demander le programme. Ils répondent très vite. Le prix (septembre 2017) : 25,00 € / personne.

 

Retour tranquille sur Athènes : encore plein de belles surprises

Hervé nous donne aussi des conseils pour prolonger agréablement la journée et revenir à Athènes par le chemin des écoliers :

« Ensuite, si l’on a du temps, l’on peut se baigner sur la petite plage sympathique qui se situe sur la droite des locaux de l’autorité de gestion du canal, au bout du parking. Pour la suite, j’encourage à aller déjeuner à un quart d’heure de route d’Isthmia, à Loutraki sur les bords du golfe de Corinthe, plutôt qu’a Corinthe même qui ne présente pas grand intérêt. Il y a un immense front de mer piétonnier à Loutraki avec une multitude de restaurants. Pour ceux qui, comme moi, apprécient les restaurants fréquentés par les grecs, ils sont plutôt regroupés au bout du front de mer, près du petit port. Ils proposent à des prix corrects des poissons et des fruits de mer tout à fait appétissants. Bien entendu, il y a aussi toutes sortes de restaurants et de bars à vocation plus touristique.

Enfin, pour le retour sur Athènes, pourquoi ne pas prendre l’ancienne route plutôt que l’autoroute (environ 2 heures). En effet, elle est non seulement gratuite  mais aussi pleine de charme, serpentant près de la mer et traversant de petites stations balnéaires. Il y a notamment quelques kilomètres en corniche très spectaculaires et des vues magnifiques sur l’île de Salamine.

La Palea EO Athinon Kotinthou se prend juste après le passage du pont sur le Canal. Là, il y a une bifurcation bien indiquée avant l’entrée sur l’autoroute au niveau des postes de péages. « 

Dormir à Corinthe

Pour prolonger le plaisir, n’hésitez pas à passer une nuit à Corinthe.

Vous trouverez de nombreux logements sur les sites Booking et AirBnb.

 

Voilà une jolie journée !

Idée et texte original de Hervé T. 

Plus d’idées pour s’échapper d’Athènes pour un jour sur l‘article suivant.

Et si vous aussi, comme Hervé, vous souhaitez nous faire partager vos bonnes idées, n’hésitez pas à nous contacter.

2 Commentaire
Laisser un commentaire