Carnet de voyage de Myriam : les plages et restaurants de Tinos

Une plage de Tinos
© Laure M.

Tinos, l’authentique, la discrète, nous revoilà, prêts à savourer tes eaux cristallines, à déguster tes produits prodigieux gorgés de soleil, de vent et de sel et à découvrir tes breuvages enchanteurs…

Tinos, ce sont des maisons blanches qui regardent le bleu, des terrasses qui dégringolent vers la mer, c’est le meltem, ce vent qui nettoie l’atmosphère. Mais c’est surtout le bleu lumineux du ciel qui rencontre son miroir la mer, c’est une envie de plage, de crème solaire et de temps qui coule lentement.

 

Les plages de Tinos

Tinos possède 25 plages hétéroclites qui se fréquentent en fonction du vent et des envies.

Tout d’abord, les jours de grand vent, je vous propose :

Les organisées et familiales avec chaises longues, parasols, bars :

  • Agio Sostis, Agios Fokas. Immense plage qui, bien qu’exposée au vent, est très organisée et fréquentée. De l’autre côté de la route, de nombreux hôtels et restaurants
  • Kionia. Très grande plage de sable fin, organisée, avec une aire de jeux aquatiques pour les enfants, restaurants et bars à proximité.
  • Ysternia. Petite plage de sable, très protégée avec tavernes à proximité
  • Giannaki. Protégée, devant la taverne parasols, mélange de sable et galets, eau cristalline.
  • Pour ceux qui pratiquent le surf : Kolimbythra avec ses deux plages, la grande plage de sable  exposée au vent du nord pour les adeptes de surf et la petite organisée surplombée de sa jolie taverne.

La sauvage, Santa Margarita : très isolée donc pensez à prendre quelque chose à manger et boire, ombragée avec des eaux émeraudes.

L’entre-deux : Kalivia avec la longue et large plage de sable séparée en deux. Une partie organisée avec son bar et l’autre plus large et sauvage. Les eaux sont très belles.

Par ailleurs, les jours où le meltem s’endort, je vous recommande fortement Livada, cette plage de graviers, pittoresque, entourée de rochers aux formes arrondies si particulières, sa rivière et ses canards. Pensez à emporter à boire et à manger.

Les plages de Tinos
L’une des plages sauvages de Tinos, dans la baie de Vathi
© Laure M.

Après vous être gorgés de soleil, régénérés dans les eaux pures de la mer Egée, l’heure de se restaurer s’impose.

 

A l’heure du repas

Je vous recommande : Tarsanas, sur le port (tel : 0030.22.83.02.46.67). A l’emplacement de l’ancien chantier naval, le chef sert des plats cuisinés à la minute comme les crevettes flambées à l’ouzo ou le risotto aux fruits de mer.

Ma préférence To Thalassaki, Ormos Ysternion (tel : 0030.22.83.03.13.66). Cette taverne est l’une des plus réputées des Cyclades. Posée sur la mer, elle  vous propose la cuisine créative d’Antonia et Aris. Par exemple, poissons, taramas dont celui à l’encre de seiche, salades colorées à base de produits du terroir. Des plats à l’esthétique recherchée aussi beaux à voir que savoureux.

Le restaurant To Thalassaki à Tinos
To Thalassaki
© Laure M.

Ensuite, sur la magnifique place du village de Pyrgos, ombragée par son immense platane, vous pouvez faire une halte à la taverne. Elle propose une cuisine simple mais authentique. Et a côté de l’ostentatoire fontaine de marbre, vous pourrez aussi déguster un galaktoboureko, un feuilleté à la crème saupoudré de cannelle.

Sur la place du magnifique village Dio Choria, Sto Kapaki s’offre aux yeux comme une mise en scène théâtrale d’une autre époque. Vous pourrez y savourer des petits plats présentés sur un plateau.

La place du village Dio Chorio à Tinos et la terrasse de Sto Kapaki
La place du village Dio Choria et la terrasse de Sto Kapaki

© Laure M.

 

Trésors tiniotes

Sur la carte des menus, je vous invite à choisir les plats préparés avec les produits locaux. Tomates séchées, fromages Graviera et Tiniako, artichauts, câpres, louza, saucisses aromatisées et les poissons offerts par la mer. Et de les accompagner d’un vin blanc (T), d’une bière locale (Nissos) ou d’un raki glacé. Ces produits locaux seront plus amplement abordés dans le prochain volet de notre périple tiniote.

 

Cet article a été écrit par Myriam Elice

Si vous cherchez une jolie maison, typiquement cycladique, pour des vacances parfaites à Tinos, nous vous recommandons la maison de Socrate et Myriam

Et pour en savoir plus sur l’île de Tinos, consultez le bel article de Myriam « Tinos, l’île sacrée des Cyclades »

Et pour finir, nous partageons avec vous l’un de nos magasins coup de cœur à Tinos : le concept-store dédié à l’art de vivre Trela (« folie » en grec). Trela propose une sélection d’objets anciens et de design contemporain, qui racontent la France et la Grèce, d’hier et d’aujourd’hui, trait d’union entre les deux pays (art de la table, mobilier, éclairage, objets déco, …). Trela a aussi un très joli compte Instagram. Pour en savoir plis sur cette jolie boutique, consultez aussi l’article qui lui est consacré sur le site Carnet de Dame Catherine.

Laisser un commentaire