Le temple de Zeus à Athènes ou Olympieion

Temple de Zeus à Athènes : dieu des dieux grecs
Temple de Zeus à Athènes © Virginie W.

Sur une grande esplanade incluse entre les avenues Amalias, Olgas et Callirhoè, se dressent 15 immenses colonnes corinthiennes. Une 16ème, dont on voit les tambours dispersés, est tombée sur le sol en 1852 à la suite d’un terrible orage. Il s’agit des ruines du temple colossal dédié à Zeus Olympien, connu également sous le nom d’Olympieion et qu’Aristote avait comparé aux Pyramides d’Égypte.

Informations pratiques : horaires, tarifs et comment y aller?

Horaires

Les horaires d’ouverture du site sont :

  • de 08:00 à 17:00 de novembre à mars
  • de 08:00 à 19:00 d’avril à octobre
  • Fermé le : 1er janvier, le 25 mars, le 1er mai, le dimanche de la Pâques orthodoxe, les 25 et 26 décembre.

Plus de précisions sur le site officiel.

Tarifs et billets du temple de Zeus – Olympieion

  • gratuit (pour les moins de 25 ans membres de l’UE entre autres)
  • 4€ pour le tarif réduit (pour les personnes âgées de plus de 65ans entre autres)
  • 8€ pour le plein tarif
  • 30€ dans le cadre du tarif combiné (7 sites archéologiques dans Athènes, dont l’Acropole)

Les billets peuvent être :

  • achetés sur place (attention à la queue en haute saison)
  • en ligne sur le site officiel (attention en anglais et non remboursable). Sélection : Attica / Olympieion.
  • le billet combiné est disponible en ligne et français, remboursable jusqu’à 24h avant la visite sur le site GetYourGuide. (5€ de plus).

Comment s’y rendre?

  • Métro : Syntagma
  • Bus : 057, 103, 108, 111, 155, 200, 208, 209, 227, 237, 856, A3, A4, B3, B4
  • Tram : 4
  • Bus à arrêts multiples : la plupart des bus à arrêt multiples s’y arrêtent.

Visiter le site en français

L’histoire du temple de Zeus à Athènes

Le temple était édifié sur une terrasse rectangulaire de 205,60m de long sur 129,90m de large. Il était entouré d’un puissant péribole en pierre du Pirée, conservé en grande partie jusqu’à nos jours et soutenu par des contreforts tous les 5,30m. Le périmètre total était de 668m, soit l‘équivalent environ de quatre stades indiqués par Pausanias. 

La légende, attribue à Deucalion la consécration à Zeus du premier temple. Il aurait été construit pour remercier Zeus, car juste à cet endroit se seraient écoulées les dernières eaux du déluge vers le fleuve sacré d’Ilissos. 

Un projet ambitieux

Trop ambitieux…

Vers 515 avant J.C, les tyrans Pisistratides ont entrepris la construction d’un Olympieion colossal. Il prévoyait des colonnes ioniques encore plus imposantes que celles du temple de Zeus à Olympie (pourtant les plus volumineuses de tous les temples de la Grèce). Mais, en raison de la grandeur de ce projet trop ambitieux et de la chute des tyrans en 510, le temple resta inachevé. 

Reprise des travaux du temple de Zeus… mais toujours inachevé

C’est plus tard, à la période hellénistique, en 175 avant J.C., qu’un autre souverain, Antiochos IV Épiphane reprit les travaux. Il modifia alors l’orientation, adopta l’ordre corinthien et utilisa le marbre blanc pentélique. Après la mort d’Antiochos en 164 avant J.C., les travaux ont été interrompus.

Les romains s’en mêlent

Après l’invasion des troupes romaines à Athènes, le général romain Sylla, fit transporter en 86 avant J.C. à Rome des colonnes et des chapiteaux du temple, pour décorer le Capitole. 

Enfin, un autre empereur romain, Hadrien, assuma l’achèvement de l’édifice, pendant les années 125-130 après J.C.. Il consacra même le temple en 131-132 après J.C. lors de la cérémonie d’ouverture des fêtes panhelléniques. Il plaça dans la cella sa propre statue, près de celle de Zeus, en or et en ivoire. 

Le temple de Zeus se dégrade

Pendant l’occupation turque, le temple, connu sous le nom de palais d’Hadrien, fut sérieusement endommagé. En effet, on faisait détruire les tambours des colonnes pour en faire de la chaux. 

olympieion temple de zeus athenes grece
Franck devedjian, CC BY-SA 4.0 , via Wikimedia Commons

A quoi ressemblait le temple de Zeus?

L’Olympieion était un temple diptère. C’est à dire qu’il comportait 2 rangs de 20 colonnes sur les côtés longs et 3 rangs de 8 colonnes sur les deux autres, les colonnes d’angle étant comptées deux fois. Il comprenait en tout 104 colonnes corinthiennes.

ordre corinthien colonne acanthe
Jérôme BARDIAU, CC BY-SA 3.0 , via Wikimedia Commons

L’ordre corinthien

L’ordre corinthien est le plus récent des trois ordres (dorique, ionique et corinthien) des temples grecs.

Selon la légende, Callimaque est l’inventeur de cet ordre. Le sculpteur aurait visité un jour un cimetière, et vu une femme allant déposer sur la tombe de sa fille une corbeille remplie de feuilles d’acanthe. L’acanthe est une plante aux grandes feuilles très découpées. Il s’en serait donc inspiré pour créer le chapiteau dit corinthien. Celui-ci en effet imite les feuilles d’acanthe, que l’on retrouve de manière identique sur les quatre côtés. 

Le temple principal était divisé en trois parties :

  • Le pronaos : un espace fermé, situé devant le temple
  • La cella : abritait la statue colossale chryséléphantine (en or et en ivoire) de Zeus, mais aussi la statue de l’empereur Hadrien qui, bien probablement, était adoré en tant que dieu dans le temple.
  • L’adyton : un espace réservé, où l’on ne pouvait entrer.

À l’intérieur ou juste à proximité du péribole (mur d’enceinte), il y avait d’autres édifices et sanctuaires, datant surtout de la période classique. 

La Porte ou l’Arc d’Hadrien

porte d'hadrien à Athènes Grèce empereur romain plaka
George E. Koronaios, CC0, via Wikimedia Commons

L’empereur romain Hadrien, bienfaiteur d’Athènes

Juste en face du parc de l’Olympieion, sur l’avenue Amalias, se dresse la Porte d’Hadrien. L’empereur Hadrien( 117- 138 ap.J.C.), le plus grand bienfaiteur d’Athènes durant la période romaine. En effet, il a offert bon nombre d’édifices pour rendre hommage à la ville.

Il a même fait l’extension du réseau de la ville d’Athènes vers la colline d’Ardittos et le stade. En commémoration de cette extension, les Athéniens ont construit, selon la tradition romaine, cet Arc de triomphe, juste à l’endroit où finissait l’ancienne ville et commençait la nouvelle. Les travaux ont été achevés en 131 après J.C. Il est fort probable que l’empereur ait traversé en grandes pompes la Porte, pour aller inaugurer le temple de Zeus. 

Mieux comprendre la porte d’Hadrien

La Porte, haute de 18m et large de 13m, est en marbre pentélique. Elle est constituée de deux niveaux. Le premier est construit selon le style romain avec une ouverture en abside au milieu, large de 6m. Le niveau supérieur est construit selon le style grec, avec des colonnes corinthiennes sur les deux côtés. À l’ouverture du milieu se dressaient probablement les statues de Thésée et d’Hadrien.

Sur l’architrave, on peut encore lire deux inscriptions.

  • Du côté de l’ancienne ville on lit: « Celle-ci est l’ancienne ville jadis la ville de Thésée ».
  • En revanche, du côté de la nouvelle ville, on lit « Celle-ci est la ville d’Hadrien et non pas la ville de Thésée ».

Mania F.

Laisser un commentaire