Que faire à Ithaque ?

que faire à Ithaque ile ionienne grece
Vue panoramique d'Ithaque © Sophie B.

Ithaque est une île grecque un peu hors des sentiers battus. Elle ne se situe pas nécessairement sur le trajet classique des visites touristiques et n’est pas envahie par le tourisme de masse comme c’est le cas de ses voisines (Céphalonie, Lefkade et Zante). Et pour cause, l’île est verdoyante, escarpée, encore très sauvage et un peu moins simple d’accès qu’ailleurs. Voici quelques idées pour savoir que faire à Ithaque.

Retrouvez par ailleurs toutes les informations sur :

Mais d’abord que faire à Ithaque ? ….

1. Profiter des plages à Ithaque

L’île d’Ithaque ravira ceux qui apprécient les plages de galets aux eaux turquoises. Les criques sont nombreuses, souvent petites et par toujours faciles d’accès. Ceci explique d’ailleurs le fait qu’elles ne soient pas envahies et restent préservées.

Voici donc quelques unes de nos plages préférées à Ithaque, que vous pouvez retrouver sur la carte au bas de cet article…. Mais il y en a aussi beaucoup d’autres.

Dans le Sud de l’île :

  • Dexa : juste avant d’arriver à Vathy, la plage est agréable car très protégée et ombragée grâce à de jolis oliviers.
  • Minimata : une plage peu large mais très agréable car ombragée. On y accède facilement et rapidement par la route depuis Vathy.
  • Skinos : dans le prolongement de la route qui mène à Minimata, Skinos est également très agréable et ombragée. De là, un chemin mène à la plage de Gidaki (environ 40min).
  • Gidaki : une des plages les plus connues de l’île. Cette grande baie n’est pas accessible par la route. En revanche, on peut y aller en bateau (des excursions se font depuis Vathi), ou bien à pied depuis la plage de Skinos.
  • Faliatro : la plage est accessible en voiture et relativement grande. Un beach bar s’y est installé et propose transats et hamacs et petite restauration. Ambiance cool. Exposée plein Est, elle bénéficie donc du soleil le matin.
  • Sarakiniko : il s’agit en réalité d’un port de pêcheur. Petite taverne qui surplombe la crique. Une deuxième plage est accessible par un petit chemin qui longe les rochers. A l’arrière dans les champs d’oliviers, de nombreuses personnes pratiquent le camping sauvage.

Dans le Nord de l’île :

  • Kourvoulia : il s’agit en réalité de 3 petites baies qui se succèdent au Nord de l’île avant d’arriver sur le port de Kioni.  Ces petites criques de galets sont tout simplement charmantes.
  • Polis : il s’agit d’une des rares plages situées à l’Ouest de l’île. Elle est grande et équipée de quelques transats. Au bout, elle accueille un petit port de plaisance.

2. Visiter les petits ports de l’île

Voici deux des minuscules ports que nous avons adorés à Ithaque. Nous avons aimé la vie paisible de ces ports. Ils sont fréquentés par les plaisanciers ainsi que par un tourisme respectueux et tranquille.

Vathy

vathy port ithaque
© Sophie B.

Vathy est la capitale de l’île. Le port est agréable car il n’abrite que les bateaux de plaisance et de pêcheurs. Les gros ferries arrivent quant à eux de l’autre côté de l’île (voir notre article sur les transports à Ithaque).

La baie de Vathy est protégée des vents et bordée de maisons aux couleurs pastel et aux toits rouges. N’hésitez pas à vous perdre un peu dans les ruelles pour sentir la vie de ce village et prenez de la hauteur en allant jusqu’à l‘église de Kimiseos Thetokou qui offre une jolie vue sur le port.

En outre à Vathy, vous trouverez toutes les facilités : supermarché, distributeur de billets, plusieurs loueurs de bateaux ainsi que des départs d’excursions. Vous trouverez également de nombreux restaurants. Nous avons beaucoup aimé la taverne traditionnelle Trehantiri Taverna dans le village pour ses plats de viande et son rapport qualité-prix ainsi que Veranta situé le long du port et bénéficiant d’une magnifique vue.

Kioni

kioni port ithaque
Kioni © Sophie B.

Le village de Kioni n’est pas facilement accessible par la route, mais il vaut le détour. Logé dans une ravissante baie très appréciée du tourisme nautique, il a tout les charmes de la dolce vita. Siroter un ouzo ou déjeuner tranquillement dans le port est un petit bonheur. Nous vous conseillons chaudement la taverne Mills qui sert des plats contemporains aux saveurs méditerranéennes comme la salade poires, parmesan, lentilles et de délicieux poissons frais.

Avant d’arriver à Kioni, vous passerez par le port de Friskes, il mérite aussi de s’y arrêter quelques instants.

3. Que faire à Ithaque ? A pied, en bateau et à vélo

© Sophie B.

L’île d’Ithaque est très agréable à parcourir depuis les terres mais également depuis la mer.

Sentiers de randonnées à Ithaque

De nombreux sentiers de randonnées parcourent l’île. Ils sont bien fléchés et agréables. L’office du tourisme propose 7 parcours, indiquant les temps et la difficulté. Ils permettent de découvrir les paysages et les vestiges archéologiques de l’île. Je vous ai mis ici une photo de la carte de randonnées, que vous pourrez aussi retrouver sur le port de Vathy.

Faire le tour d’Ithaque en bateau

L’île est magnifique à parcourir en bateau. Cela vous permettra de voir des plages non accessibles par la terre, et de vous baigner dans les eaux cristallines.

Selon votre temps, budget et envie, vous pourrez opter pour :

  • Louer un bateau en individuel avec ou sans permis. Nous vous conseillons de faire votre réservation sur Click and Boat. Sinon, vous trouverez aussi de nombreux loueurs à Vathy, mais en pleine saison ils n’ont pas toujours de disponibilité.
  • Participer à un tour en bateau organisé en groupe. Il y a également des départs depuis Vathy. Vous pouvez aussi trouver des excursions sympa sur Tripavisor.
  • Louer un voilier ou catamaran à la semaine, avec ou sans skipper avec Athenian Yachts qui possède une base portuaire à Lefkada. Le moyen idéal pour découvrir les îles Ioniennes !

Louer un vélo

Il est également possible de parcourir l’île à vélo, ou plutôt en VTT.  Chez Alpha par exemple, location de vélos classiques ou électriques.

=> plus d’informations sur comment circuler à Ithaque dans l’article suivant.

4. Partir à la découverte de la légende d’Ulysse

Statue d’Ulysse à Vathy © Sophie B.

Ithaque est l’île d’Ulysse, le grand aventurier de la mythologie. Dans son Odyssée Homère raconte le fabuleux voyage d’Ulysse. Partant de l’île dont il était le roi, il parcourut les îles grecques et vécut bien des péripéties. Il reviendra pourtant, comme il l’avait promis à sa femme Pénélope, vingt ans plus tard. Pénélope l’aura fidèlement attendu, repoussant avec malice les demandes pourtant pressantes de ses prétendants.

De nombreux archéologues se sont intéressés à Ithaque. La légende d’Homère est d’ailleurs présente à plusieurs endroits sur l’île. Elle reflète la période mycénienne (1600-1100 av JC). Voici quelques unes des traces de cette époque  :

  • La fontaine d’Arethuse : située à 5km au sud de Vathy, il s’agit d’une source en profondeur, où d’après la légende le porcher d’Ulysse venait faire boire ses porcs.
  • Le palais d’Ulysse, appelé aussi Homer’s school est un site en pleine nature (gratuit). Vous y accédez en empruntant la première route à droite en allant de Stavros à Exogi (à pied ou en voiture). En plus des ruines, vous bénéficierez d’une superbe vue.
  • La grotte des nymphes : serait l’endroit où Ulysse aurait caché les cadeaux que lui avait faits les phéniciens à son retour de Troie. Rien de spectaculaire à voir, mais c’est une belle balade au sud de Vathy.

Vous pourrez en outre voir les vestiges archéologiques de l’île dans le petit musée de Vathy et Stavros. Ils sont ouverts de 8:30 à 15:00 tous les jours sauf le lundi.

 5. Prendre de la hauteur

L’île d’Ithaque est montagneuse. Elle est parcourue d’un massif escarpé sur toute sa longueur : le mont Niritas culmine à 784 mètres au centre, le mont Stefano à 648 mètres au Sud et le mont Roussano au Nord.

Empruntez la route qui relie Vathy à Anogi (l’ancienne capitale de l’île), vous bénéficierez d’un point de vue extraordinaire sur cette île papillon. Vous pouvez prolonger jusqu’au village de Stavros qui possède une belle place centrale ombragée et vivante.

Sophie B.

Laisser un commentaire