La boîte de Pandore, c’est quoi ?

Boîte de Pandore : peinture représentant Pandore, Prométhée et Epiméthée
Prométhée, Epiméthée et Pandora par Hermann Julius Schlösser au Alte NationalGalerie © Image de Picryl (Public Domain)

D’où vient l’expression « ouvrir la boîte de Pandore » ? La langue française a puisé un grand nombre d’expressions dans la mythologie grecque. Des expressions que l’on emploie souvent et qui nous sont familières. Mais pour les employer à bon escient, il est intéressant d’examiner leurs sources et de connaître leur origine.

D’où vient le mythe de Pandore ?

Le mythe de la boîte de Pandore est tout d’abord décrit de manière complète par Hésiode dans son œuvre « Les Travaux et les Jours ». Ce mythe est fortement lié à celui du Titan Prométhée et par la suite à son histoire.

Plus tard, le tragique grec Eschyle présentera son héros Prométhée en énumérant tous les cadeaux qu’il a offerts aux hommes. En effet, c’est Prométhée qui a conduit le genre humain de l’état sauvage à la civilisation. Il a enseigné aux humains l’art d’observer les étoiles et d’apprivoiser les animaux. Prométhée a inventé les chiffres et les lettres, a créé la navigation, la médecine et l’art divinatoire. Il a aussi dévoilé aux hommes ce que cache la terre dans ses profondeurs : le bronze, le fer, l’or et l’argent. Malheureusement, Prométhée a également donné aux humains le feu qu’il avait volé aux Dieux. Élément déclencheur de la suite de l’histoire …

Qui est Pandore ?

Suite au vol du feu, Zeus a voulu punir Prométhée mais également les Hommes de cet affront. Il ordonna donc à Héphaïstos de créer un « cadeau » (« δώρον ») pour l’envoyer aux humains. Héphaïstos façonna alors avec de l’argile et de l’eau, la première femme humaine mortelle. Ils la nommèrent Pandora ou Pandore : nom composé de « pan » qui signifie en grec « tout », ainsi que de « dôron » qui signifie présent, cadeau. Pandore est donc « celle qui a tous les dons« . 

pandora et sa boite allongée dans un bois
Pandora par Louis Hersent – Image Sotheby’s de Picryl (Public Domain)

Plusieurs divinités se sont alors précipitées pour offrir des cadeaux à la future compagne de l’homme. Tout d’abord, Athéna donna la vie à Pandore. Elle l’habilla et lui enseigna également à être habile de ses mains notamment par l’art du tissage.

Aphrodite quant à elle, dota Pandore de beauté. Tandis qu’Apollon lui accorda un certain talent musical. Enfin, les Grâces divines lui offrirent des colliers d’or ; et les Heures, des guirlandes aux fleurs printanières. 

Mais Hermès lui fit le pire des cadeaux : il lui appris l’art du mensonge, de la persuasion et l’affubla d’un caractère instable. Enfin, Héra mis sa touche finale et la dota de jalousie.

Pandore ainsi créée avait donc un beau corps de vierge, dotée de la parole. Mais dans son sein, elle cachait des mensonges et des mots trompeurs.

Avec ce présent qu’est Pandora, les Dieux offrent en cadeau le malheur aux hommes mortels.

Quelle est l’histoire de la boîte de Pandore ?

Pour se venger de Prométhée, Zeus proposa donc en cadeau la main de Pandore à Épiméthée, un des frères de Prométhée. Malgré le fait que Prométhée lui avait fait jurer de ne pas accepter de cadeaux de la part de Zeus, Épithémée accepta de prendre pour femme Pandore. En guise de cadeau de mariage, Zeus donna à Pandore une boîte mystérieuse qu’il lui interdit d’ouvrir. Cette boîte qui était en fait une jarre contenait tous les maux et malheurs de l’humanité : la maladie, la vieillesse, la misère, l’orgueil, la folie, la passion, la tromperie, le vice, la guerre, la famine …

Cédant à la curiosité (cadeau d’Hermès), Pandora ne prit pas beaucoup de précautions en soulevant le couvercle de la boîte et l’ouvra suffisamment pour que tous les maux terribles sortent, sans qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit pour les retenir. Seule l’Espérance resta au fond de la jarre. Mais la boîte de Pandore était ouverte !

Depuis ce jour maudit, les hommes vivent entourés de mille malheurs et calamités. Et quant à l’Espérance, toujours retenue dans la boîte, bien que parfois trompeuse, elle n’est pas considérée comme « un mal ». Certains auteurs soutiennent que la boîte ne contenait pas des maux, mais des biens…

statue de Pandore tenant la mystérieuse boîte dans un musée
Pandore tenant la boîte dans ses mains © Ketrin1407 de Flickr

La boîte de Pandore dans les écrits

La boîte de Pandore est mentionnée pour la première fois dans l’Iliade d’Homère

Hésiode écrit également dans son œuvre Théogonie : « de cette vierge est venue la race des femmes au sein fécond, fléau cruel vivant parmi les hommes ». Ainsi que dans son poème « Les Travaux et les Jours » : « Pandore, un si beau mal » (καλόν κακόν).

Quelle est donc le sens de l’expression « ouvrir la boîte de Pandore » ?

Ainsi, en soulevant le couvercle de la jarre, Pandore a fait le malheur de l’humanité. La curiosité et l’indiscrétion de la femme Pandore seraient alors à l’origine des différents malheurs qui sont tombés sur les hommes.

La « Boîte de Pandore » symbolise donc la cause d’une catastrophe.

« Ouvrir la boîte de Pandore » signifie provoquer, volontairement ou non, une série de problèmes. Déclencher une série d’événements successifs et désastreux. Ou encore prononcer des paroles ou produire des faits qui sont à l’origine du malheur.

Article écrit par Mania F.

Vous voulez encore plus de mythologie ?

Désormais, vous savez (presque) tout sur la fameuse boîte de Pandore et ses origines !

Si vous êtes fans comme nous, retrouvez encore plus d’articles sur la mythologie grecque.

Et pour ceux qui ont la chance d’être sur Athènes, nous vous recommandons chaudement ces deux visites avec des guides francophones :

Laisser un commentaire