La Grèce hors des sentiers battus : le Pélion, entre mer et montagne

La région du Pelion en Grèce continentale
© Laure M.

Je vous propose de découvrir la superbe région du Pélion, en Grèce continentale. Avec ses paysages sauvages où mer, montagne et forêts se côtoient, sa végétation abondante, ses plages ensoleillées, ses petits villages pittoresques, c’est l’un de mes coups de cœur en Grèce !

Le Pélion, « mais c’est où ça ? » 

A chaque fois que je dis à des amis français que je pars en vacances dans le Pélion, je m’entends alors systématiquement répondre : « le Pélion, mais c’est où ça ? ». Et bien la péninsule du Pélion est ce petit crochet qui a la forme d’un doigt recourbé, situé au sud-est de Volos, à 350 kilomètres au Nord d’Athènes (cf carte en bas de cet article).

Pour être honnête, je me dois de vous prévenir : le Pélion se mérite ! En effet, c’est une région qui n’est pas facile d’accès. La voiture est indispensable pour y aller. Et il faut compter presque 4 heures de trajet depuis Athènes. Dont une partie sur des routes de montagne étroites et sinueuses. Mais franchement, ça en vaut la peine !

Et on fait quoi dans le Pélion ?

Vous voulez dire à part boire de l’ouzo à l’ombre des platanes et manger du spetzofaï (la spécialité culinaire de la région – recette ici) ? Et bien, dans le Pélion, on fait de la randonnée (la région est un véritable paradis pour les randonneurs), on se baigne dans des eaux transparentes, on se repose au bord de plages sublimes, on se balade dans les petits villages pleins de charme. Les occupations ne manquent donc pas !

La région du Pelion en Grèce continentale
© Laure M.

Les paysages sont beaux et la région très verdoyante. Il est rare en Grèce de voir une région aussi verte avec une végétation abondante. J’ai été ainsi surprise de trouver une végétation d’altitude au nord (noyers, forêts de pins, châtaigniers) alors que le sud a des allures beaucoup plus méditerranéennes (champs d’oliviers). Et partout flotte dans l’air l’odeur des plantes aromatiques.

Il faut compter au moins deux voire trois jours pour visiter le Nord du Pélion. Et une journée pour le Sud, moins spectaculaire mais peut-être encore plus authentique. Prévoyez plus de temps si vous envisagez de randonner ou de lézarder sur les plages. Vous pouvez aisément séjourner une semaine (ou plus) dans le Pélion sans vous ennuyer.

Attention à ne pas prévoir un séjour trop court, cela serait frustrant. Le Pélion nécessite que l’on y reste au minimum trois jours. Les trajets pour aller d’un point à un autre prennent en effet beaucoup de temps (routes de montagne, villages isolés, ….).

Mes coups de  dans le Pélion 

La région du Pelion en Grèce continentale
© Laure M.
  • Le petit port de Damouchari : un village minuscule et très typique, une plage d’où part un chemin de randonnée, quelques tavernes qui surplombent la mer. C’est ici qu’a été tournée l’une des scènes du film Mamma Mia avec Meryl Strip. De Damouchari, on peut rejoindre la superbe cirque de Fakistra en kayak. Ou à pieds pour les plus courageux (4 kilomètres). Ici, j’ai adoré l’hôtel Damouchari, un havre de paix en bord de mer où j’avais l’impression que le temps s’était arrêté. En plus, Evi, la propriétaire est particulièrement chaleureuse et parle parfaitement le français. Un lieu a la fois très simple et magique !
  • Le village de Makrinitsa, avec ses belles maisons traditionnelles en pierres (appelées archontika), ses ruelles pavées, sa place principale où trône un platane centenaire. Le village a en plus l’avantage d’être 100% piéton. Ici, face à la pression de mes enfants, je n’ai pas pu repartir sans avoir fait le plein de Glyko tou koutaliou (des fruits confits au sirop) préparés avec les fruits de la région. Mais d’autres villages méritent également un détour comme par exemple Tsagarada avec son platane réputé pour être le plus vieux de Grèce (1.000 ans) ou encore Milies et sa belle place ombragée. J’ai beaucoup aimé tous ces petits villages disséminés dans les vallées. Ils donnent au Pélion un charme incontestable.
  • La plage de Milopotamos au petit matin (et oui, l’avantage d’avoir de jeunes enfants, c’est qu’on arrive toujours parmi les premiers sur les plages). Cette plage est superbe mais il faut absolument y aller tôt, avant midi en tout cas. D’abord, parce qu’elle devient vite à l’ombre. Mais aussi pour avoir le temps d’en profiter avant que le lieu ne soit envahi de monde.

La cuisine du Pélion

Et moi qui suis bonne vivante, je ne peux pas terminer cet article sans évoquer la cuisine du Pélion, simple mais typée, avec des saveurs que l’on ne trouve nulle part ailleurs en Grèce. La gastronomie locale met à l’honneur les herbes et plantes aromatiques. Ne partez pas du Pélion sans avoir goûté à quelques spécialités locales comme le spetzofaï, la fasolada (soupe de haricots) ou encore le tiropsomo (pain au fromage). Sans oublier le célèbre thé des montagnes (Tsai tou vounou). Il est préparé avec les plantes de la région réputées pour leurs bienfaits sur notre santé.

Où loger dans le Pélion ?

Voici quelques hébergements que nous avons bien aimé dans le Pélion :

  • L’hôtel Damouchari, un endroit simple et magique en bord de mer
  • The Fountainhead Pelion : à Milies, une très belle maison en pierres du 18ème siècle, avec une âme. Chambres confortables et propriétaire adorable
  • Iakovakis Suites & Spa : un hôtel haut de gamme avec piscine et spa, très belle vue. Magnifique !
  • L’hôtel-restaurant Kritsa se trouve sur la place centrale de Portaria avec ses platanes ombragés. Il propose des chambres romantiques et un copieux petit-déjeuner traditionnel.
  • Dotée d’une vue sur la mer et d’un salon commun, la Villa Neraida propose des hébergements idéalement situés à Makrinítsa, à proximité du musée d’art folklorique et d’histoire du Pélion.
  • Située dans le joli village de Tsagarada, l’Elysian Luxury Villa Pelion possède une piscine extérieure ouverte en saison. Vue à couper le souffle avec le ver de soleil sur la mer, et très bel emplacement tout près de la plage.

Et pour en savoir plus ?

Vous pouvez consulter le récit de voyage de Sylvie A. qui a publié un billet intitulé « Le Pélion, c’était comment ?… » sur son blog Expatogaphies. Jolie plume, belles photos, bonnes idées, suggestion d’itinéraire… je ne peux donc que vous conseiller de vous y référer.

Bon voyage dans le Pélion !

Laure M.



Booking.com

3 Commentaire
  • Marine T

    Bonjour 🙂 merci beaucoup pour votre article !
    Je vais faire du wwoofing cet été à Zagora, je voulais donc savoir quels lieux étaient accessibles depuis Zagora jusqu’à d’autres lieux du Pélion (d’autres villages, port de Damouchari…) en bus ou à pied par des sentiers ?
    Il y a-t-ils des restaurants, boutiques ou marchés que vous pourriez me conseiller ? 🙂
    Merci d’avance 🙂

    • Laure

      Bonjour,
      Vous avez de la chance de passer l’été dans le pélion, c’est un etrès belle région.
      Depuis Zagora, le mieux serait de disposer d’un véhicule pour visiter le Pélion car les transports en commun ne sont pas très développés. Et à pied, c’est difficile car les dénivelés sont importants. Peut-être que sur place quelqu’un pourra vous emmener ?

      • nedjar130873

        bonjour nous parton en Grèce en Karantonis Port Plaka Leonidio en aout 14 jours en familles nous amont les rivières est cascade est petits village Quesque vous nous conseillé merci

Laisser un commentaire