Histoire de la Grèce contemporaine avec Victoria Hislop

victoria hislop histoire de la grece contemporaine ceux qu'on aime

Pour tous ceux qui s’intéressent à l’ histoire de la Grèce contemporaine, je vous conseille le roman de Victoria Hislop « Ceux qu’on aime« .

Une fresque familiale à travers la Grèce du 20ème siècle

Il s’agit d’un roman qui permet de découvrir l’ histoire de la Grèce contemporaine à travers la vie d’une famille athénienne de 1930 à 2016.

Le personnage central, Themis, est la dernière d’une famille de quatre enfants, recueillie et élevée avec ses frères et sœurs par sa grand-mère dans le quartier de Patissia à Athènes.

C’est une femme courageuse et discrète. Elle a vécu la seconde guerre mondiale, a perdu sa meilleure amie réfugiée morte de froid et de famine dans une Athènes ravagée. Alors, elle n’hésite pas à se battre pour ses idées et à s’engager auprès des communistes malgré les divergences familiales. Faite prisonnière, elle vivra des années terribles dans les camps de Makronissos et Trikeri jusqu’à ce qu’elle signe sa dilosi (déclaration de repentir) pour pouvoir élever ses enfants.

Cette épreuve marquera la jeune femme, qui refusera par la suite d’exposer ses idées publiquement et à sa famille. Ses enfants vivront à leur tour une histoire mouvementée avec la dictature des colonels qui conduira une fois encore à de lourdes pertes et de profonds traumatismes.

Le refuge familial pour panser les blessures

A travers ce récit, on comprend mieux la souffrance du peuple grec souvent divisé, laissant parfois la place à des dirigeants extrêmes.

La cellule familiale, pourtant marquée par les divergences et les secrets de famille, est le seul endroit stable. Le « nid » reste accueillant, même si certains décident de s’expatrier.

Au centre du récit, la table ! Elle rassemble les membres de la famille qui s’y retrouvent autour des recettes de grand-mère resserrant les liens et apaisant les tensions.

Traditions et coutumes grecques

Tout au long du roman, l’auteure fait allusion aux coutumes, à la musique, à la religion et aux traditions purement grecques. Le roman est également ponctué de mots et petites expressions en grec « i mikri » « agapi mou » « kafenion »…. C’est une manière subtile et habile de s’imprégner de la culture grecque.

Les romans de Victoria Hislop : histoire de la Grèce contemporaine

Bref, je me suis laissée porter par ce récit qui ne m’a pas laissé indifférente. Il m’aura permis de restituer et de mieux appréhender quelques grands événements. Et aussi de comprendre encore un peu mieux la culture grecque. Je vous le recommande.

Vous pouvez vous le procurer en poche dans toutes les bonnes librairies ou sur Amazon.

Victoria Hislop a beaucoup écrit sur la Grèce. Je vous conseille également :

  • L’île des oubliés, un lieu étrange qui recueillait les lépreux. L’île de Spinalonga peut d’ailleurs se visiter aujourd’hui au large de la Crète.
  • Cartes postales de Grèce : de courtes nouvelles mettant en scène des personnages et petits moments de vie. Là encore une belle manière d’aborder les traditions et la culture grecques.

Sophie B.

Laisser un commentaire