Plages de Nea Makri et Marathon : simples et familiales

nea-makri-marathon
© Sophie B. Plage de Nea-Makri

Situées à une quarantaine de kilomètres du centre d’Athènes, les plages du golfe de Petalion sont méconnues des touristes. Pourtant elles offrent une alternative intéressante aux plages du Sud d’Athènes.
Contrairement à Glyfada ou Vouliagmeni, souvent comparées à la Riviera française, les plages de Nea Makri et de Marathon sont simples et familiales. Elles sont fréquentées majoritairement par des grecs, qui adorent s’y rendre le week-end et les jours fériés. Elles sont aussi très diversifiées. Selon vos goûts et votre envie du jour, vous pourrez choisir : plages privées ou publiques, plages de sable fin ou de galets. Côté distractions, là aussi de nombreuses options : promenades, course, plongée, voile ou farniente.

Comment se rendre à Nea Makri et Marathon ?

Les plages de Nea Makri et Marathon sont desservies par la Leoforos Marathonos (avenue Marathon), la route historique du Marathon, qui relie cette ville à Athènes. Pour trouver les plages et les lieux de vie, il faut quitter cette grande artère, bruyante et peu agréable puis bifurquer à l’Est. Les panneaux vous indiqueront la route à suivre.

Nea makri

Nea Makri est la première des communes qui se trouve sur la route en venant d’Athènes. Il s’agit du centre le plus urbain de cette côte. Si architecturalement la ville ne présente que peu d’intérêt, c’est dans l’ambiance qui s’en dégage que l’on trouve une vraie joie de vivre. Dès les premiers rayons de soleil, les grecs viennent ici déjeuner ou dîner dans les tavernes ou simplement déguster un café en bord de mer.

Le long de la Leoforos Posidonos, vous trouverez de nombreux restaurants. Les aires de jeux pour enfants, le petit port de plaisance, les marchands de glace réjouiront les plus jeunes.
Côté plages, l’accès n’est pas toujours aisé. Il y a souvent de grandes plaques rocheuses, mais c’est un beau terrain de jeu pour plonger ou crapahuter sur les rochers. Attention toutefois aux oursins. L’accès à la mer est progressif et on apprécie les eaux très transparentes et d’un joli bleu.

Promenade en bord de mer

Une très jolie promenade piétonne part du port de Nea Makri et va jusqu’à Marathon (environ 3 km). D’abord bordée de palmiers, elle passe ensuite à côté de la chapelle d’Agia Kuriaki, pour suivre ensuite une plage de sable. C’est un endroit idéal pour les coureurs et les piétons car il n’y a pas de voiture. En revanche, en plein été, la promenade manque un peu d’ombre et de fraîcheur, même si on bénéficie malgré tout de l’air du large.

plage de nea makri
© Sophie B. et CC BY-SA 3.0
Nea Makri – Port et Plage

Marathon

La promenade piétonne s’arrête et il faudra faire un détour pour retrouver la place de Marathon où trône la statue du marathonien. Le centre du village n’est pas en bord de mer, il se situe plus haut dans les terres.
L’endroit  est moins animé que le centre de Nea makri mais recèle lui aussi de bonnes adresses (voir plus bas). Les terrasses des restaurants donnent sur le sable et ce sont des lieux précieux pour les dimanche en famille. Le week-end des groupes de musique viennent animer les restaurants.
La plage de sable offre une très belle vue sur l’île montagneuse d’Eubée. L’aire de jeu un peu vieillissante vient amener un charme suranné.

La route s’arrête de longer la côte ensuite, et les accès à la plage deviennent plus difficiles à trouver, on entre sur les plages plus sauvages de Schinias.

Bonnes Adresses à découvrir sur le plan

Où manger ?

  • Auras : Taverne le long de la promenade, nappe à carreaux et vue sur la mer. Le service est très rapide mais pas toujours très souriant. Les fruits de mer sont bien cuisinés en friture ou grillés.
  • Beach Bar Zoumperi « Stelios » : Coktail et taverne traditionnelle en bord de mer, demandez Christos
  • To Akrogiali (Zoumberi Beach, Nea Makri, Marathon) : une super taverne grecque qui sert d’excellents poissons et fruits de mer et bénéficie d’un emplacement parfait. On mange littéralement au bord de l’eau.
  • Café espagnol : On adore les fauteuils de toile sous les palmiers, bénéficiant toujours d’une légère brise. Les enfants jouent dans le sable pendant qu’on sirote un café au son de musiques latino. Par contre, pour le service c’est siga-siga, piano-piano… on prend son temps.
  • Psaras : taverne grecque traditionnelle

Quelles activités ?

Le sanctuaire des dieux égyptiens à Nea Makri

Situé en front de mer, ce site archéologique n’est pas spectaculaire mais si vous êtes à proximité, une visite s’impose ! Et en plus, l’entrée est gratuite. 

La visite, par un parcours aménagé, est agréable mais rapide, comptez 20 minutes.

© Elodie H.

Vous découvrirez un sanctuaire dédié aux dieux égyptiens comprenant également des bains.
Chaque entrée était encadrée par une paire de statues de pharaon de taille surnaturelle, sur des socles. Aujourd’hui, il est encore possible de voir trois paires de statues. Ce sont des copies, les originaux étant conservés et exposés au musée archéologique de Marathon.
Vous trouverez sur le site quelques panneaux d’informations (en grec et en anglais).

De part sa situation géographique, cette visite est à combiner avec une balade en bord de plage et/ou une baignade en fonction de la saison.
A proximité de nombreux bars et restaurants.

Le site est ouvert tous les jours de 8:30 à 15:30 sauf le mardi.
L’entrée est gratuite.
Un petit parking est situé à l’entrée du site.
Vous avez la possibilité de vous rendre en bus jusqu’à Nea Makri (arrêt
ΣΤΑΔΙΟ ΝΕΑΣ ΜΑΚΡΗΣ) et poursuivre à pied jusqu’au sanctuaire.

Sophie B.

Laisser un commentaire